Accueil ActualitéComment concevoir ou transformer sa maison de façon écologique ?

Comment concevoir ou transformer sa maison de façon écologique ?

Comment concevoir ou transformer sa maison de façon écologique ?

Votre projet de demain est aussi le projet de la planète du futur. Au jour d’aujourd’hui chaque effort est positif pour l’environnement. Notre passage sur la Terre a un fort impact et ce notamment à cause de notre habitat et de nos habitudes de consommations à la maison. Les erreurs du passé sont désormais évitables en revoyant votre rapport à l’énergie au sein de vos foyers. Si votre projet écologique concerne une construction, il peut être intéressant pour vous de prendre en compte ces différents conseils.

La conception

Lors de l’établissement des plans de votre futur logement avec votre constructeur veillez à sélectionner une forme compacte pour réduire la surface d’échange thermique avec l’extérieur.

Il est intéressant également de maximiser l’exposition des surfaces vitrées au sud. L’encastrement dans le sol au nord est intéressant pour bénéficier d’une isolation naturelle.

L’utilisation du relief naturel et/ou implantation des pièces annexes (garage, buanderies, cave, cellier…) pour permet de servir de tampon d’isolation de la maison contre les vents et le froid du côté des vents dominants et du nord. Ces pièces annexes sont souvent utilisées pour isoler les pièces de vie.

L’équipement

  • Le chauffage

Une fois votre maison conçue, place à l’équipement de celle-ci, c’est un élément clé dans la réussite de votre projet écologique. Notamment au niveau du chauffage, il est possible de le réaliser par énergies renouvelables, si possible, avec la géothermie qui réduit considérablement les rejets de CO2 et/ou des panneaux solaires.

Pour augmenter l’efficacité énergétique de votre logis penser à la dalle chauffante pour bloquer les pertes d’énergie par le sol. Le bois comme matériau de construction principal de votre maison est aussi une source d’amélioration de votre rendement énergétique et de réduction de votre impact environnementale s’il est produit localement et traité naturellement. La qualité de l’air intérieur vous préoccupe alors ventiler votre espace de vie avec une pompe à chaleur.

  • L’éclairage

Pour l’éclairage passez aux ampoules basse tension qui permettent de diminuer votre facture d’électricité.  La laine végétale, l’une des meilleures solutions pour l’étanchéité et l’isolation des murs et parois de votre bâti. Les ponts thermiques sont aussi à proscrire, en effet ces variations de résistance thermique peuvent être comblés par des matériaux isolants.

Et si votre construction comprend un terrain, n’hésitez pas à planter des conifères pour isoler au nord et des feuillus au sud pour créer de l’ombre en été et laisser passer la lumière en hiver et des plantes grimpantes pour bloquer les rayons du soleil en été.

La consommation au quotidien

Déménagement fait et crémaillère passée, voici des astuces pour votre quotidien :

– pour l’utilisation sanitaire et l’arrosage du jardin récupérer l’eau de pluie

– penser à éteindre la lumière des que vous sortez d’une pièce

– adopter les lumières avec détecteurs de présence dans les pièces appropriées (garage, WC..)

– optimiser la ventilation naturelle

– isoler par la neige accumulée sur le toit en montagne

 

Transformation de votre maison de façon plus écologique

Dans le cas d’un projet de transformation de votre maison en un habitat plus respectueux de l’environnement ces étapes et ces travaux seront davantage à votre portée.

Premièrement : établir un audit énergétique

Afin d’identifier précisément les points faibles de votre habitat et donc de mieux connaître votre maison. Par la suite, différents scénarios de travaux vous seront proposés en fonction de votre budget et des aides que vous êtes susceptibles d’obtenir

Deuxièmement : isolation des murs, du toit et du sol de votre maison

En règle général : 30 % des déperditions de chaleur se font par la toiture. Vient ensuite l’isolation des murs extérieurs et des sols

  • Changez les menuiseries anciennes

10 à 15 % de la chaleur s’échappe par les fenêtres. Afin d’éviter les dépenses inutiles et profiter aussi des apports solaires. Il faut bien choisir vos vitrages si vous avez besoin de les changer, doubles ou triples, en fonction de votre habitation.

  • Ventilation de votre maison

Éviter les problèmes de condensation et de moisissure, et améliorer la qualité de l’air intérieur

VMC hygroréglables se mettent ainsi en route quand le taux d’humidité à l’intérieur du logement est trop important. Une ventilation double flux évite quant à elle les déperditions de chaleur liées au renouvellement de l’air en transmettant les calories de l’air extrait à l’air entrant.

Troisièmement : changez vos équipements pour des technologies plus performantes

Changer vos équipements de chauffage et de production d’eau-chaude sanitaire. Pour le chauffage faites installer des produits à énergies renouvelables :

  • Chauffage solaire, chauffage au boisou pompes à chaleur (géothermiques, aérothermiques…)

Plus couramment, les énergies renouvelables servent à chauffer l’eau chaude sanitaire. Le CETHI ou chauffe-eau thermodynamique est un équipement indépendant de production d’eau chaude sanitaire comprenant une pompe à chaleur air/eau. Le CESI ou chauffe-eau solaire individuel utilise des capteurs solaires thermiques pour réchauffer votre ballon d’eau chaude.

  • La pompe à chaleur Amzair

Avec la pompe à chaleur Amzair, chauffer votre logement et votre eau chaude sanitaire grâce à cette machine utilisant les énergies renouvelables. En effet, elle permet de capter les calories gratuites présentent dans l’air pour les restituer dans le circuit d’eau de chauffage du logement, d’où l’appellation de pompe à chaleur air/eau.

Les calories sont captées par une simple grille à travers le mur de la maison. Le ventilateur présent dans la pompe à chaleur permet l’arrivée d’air par le dessous de la grille et le rejette après captation des calories. Cette grille simple et discrète peut être peinte à la couleur du mur pour une discrétion architecturale optimale.

Quatrièmement : Produisez vous-même de l’énergie !

Une maison rénovée et bien isolée peut-être dite à basse consommation ou BBC (consommation moyenne inférieure à 80 kWh/m².an) ou même passive (maison sans chauffage). Dès lors, il suffira d’ajouter un système de production d’électricité pour rendre votre maison à énergie positive. Autrement dit, elle produira plus d’énergie qu’elle n’en consommera. Petit éolien, panneaux photovoltaïques ou encore chaudière à cogénération*, les solutions existent mais restent encore chères. Bon à savoir : aujourd’hui, EDF est obligée d’acheter l’électricité produite par le particulier à partir des énergies renouvelables et de la cogénération.

Cinquièmement : Optez pour des matériaux naturels

Une maison véritablement écologique emploie des matériaux qui n’ont que peu d’impact sur l’environnement et la qualité de l’air intérieur ainsi ce sont généralement des matériaux naturels (bois paille, pierre…). On pense également aux isolants biosourcés qui sont fabriqués à partir de matières premières végétales ou animales renouvelables (laine de bois, laine de chanvre…). En termes de finitions, préférez des peintures ou des enduits naturels pour une meilleure qualité de l’air intérieur.

Sixièmement : Profitez d’aides financières pour transformer votre maison à moindre coût

Les aides à la rénovation énergétique existent, elles ne sont pas simples à mettre en place. Tout dépend de vos revenus et des travaux que vous envisagez. Certificats d’économies d’énergie, crédits d’impôts, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah ou aides régionales… Il faut bien vous renseigner. Car elles peuvent prendre en charge une bonne partie de votre budget travaux pouvant aller jusqu’à 70 % du budget. N’hésitez pas à vous rendre dans un Point Rénovation Info Service proche de chez vous pour vous renseigner.

Faites partie de notre communauté sur Facebook , Google Plus et twitter-logo_19Twitter

 

Contactez-nous
Amzair