Le fioul, un prix toujours à la hausse et un bilan écologique inquiétant

L'extraction du fioul est très polluant

Le fioul, un prix toujours à la hausse et un bilan écologique inquiétant

Le fioul fut le premier hydrocarbure utilisé comme combustible de chauffage à la place de la houille et du bois. Les chaudières à fioul se sont démocratisées à partir des années 1950 et ont rapidement été adoptées en milieu urbain comme en campagne. 

Cependant, ce système de chauffage suscite de nombreuses critiques ces dernières décennies, à juste titre, car il présente un bilan sanitaire et écologique inquiétant. Le fioul fait partie des combustibles les plus polluants au monde pour se chauffer. En effet, il est à la fois une énergie fossile et un hydrocarbure. 

Les gaz nocifs que sa combustion génère sont dangereux pour l’environnement ainsi que pour la santé. Sa combustion produit :

> Du dioxyde de carbone en grande quantité (environ 300 g de CO2 pour 1kWh d’énergie produite) ;
> Du soufre, qui se transforme en dioxyde de soufre (SO2) une fois mélangé à l’air
> De l’oxyde d’azote et différentes particules fines.
> Du monoxyde de carbone (CO).

L’ensemble de ces éléments sont responsables des problèmes écologiques tels que l’effet de serre, qui contribue au réchauffement climatique et dont les conséquences dérèglent les saisons, ou encore le règne animal. 

Nocif également pour l’Homme   

Par ailleurs, les gaz et la fumée que le fioul produit sont nocifs pour l’Homme. Par exemple, le monoxyde de carbone est à l’origine de nombreuses morts par intoxication chaque année en France.

Pollution des sols

En plus des gaz toxiques lors de sa combustion, le fioul pollue énormément les sols, en partie dus à cause des fuites au niveau des cuves mal conçues ou mal entretenues. Les conséquences de ces fuites sont très graves :

> Contamination des terrains, les rendant stériles et non adaptés à la culture
> Pollution de nappes phréatiques, des cours d’eau naturels, détruisant faune et flore et les rendant impropres à la consommation.

Et pour finir, et non le moindre, son extraction épuise les ressources naturelles, et cause des dégâts considérables sur l’environnement.

Chaudière Fioul, toujours plus chère, passez à la pompe à chaleur

Un prix à la hausse, proche de 1€ le litre

Lorsque le prix du fioul était exceptionnellement bas (0,70€/L), nous avons vu dans un précédent article que la pompe à chaleur reste tout de même bien avantageuse par rapport aux chaudières fioul. La facture énergétique est divisée par 2. Désormais, le mois d'avril 2019 a confirmé la hausse du prix du fioul engagée depuis février, avec une moyenne de 0,953€/L selon la DGEC. Et la tendance ne risque pas de s'inverser.

Quelle solution pour payer moins cher ? 

Passer par un moyen de chauffage alternatif, tel qu'une pompe à chaleur, permet de réduire considérablement sa facture énergétique. Si l'investissement pour changer votre système de chauffage est un frein, sachez qu'il existe de nombreuses aides pour remplacer votre chaudière fioul.

Des aides pour encourager le changement de système de chauffage

On comprend bien pourquoi les chaudières à fioul ne sont plus éligibles aux aides telles que la prime énergie ou le crédit d’impôt. En revanche, le gouvernement encourage aujourd’hui ouvertement le recours à une PAC via le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

De plus, l’offre Coup de Pouce Chauffage permet de remplacer votre chaudière à fioul par un équipement plus écologique (chaudière à gaz, chaudière biomasse, Pompe à chaleur air-eau ou système solaire combiné) et peut vous permettre de bénéficier de primes de 3 500€ pour tous les ménages à 5 500€ pour les ménages les plus modestes.

Pourquoi la pompe à chaleur est-elle écologique ?

En quoi la pompe à chaleur est-elle plus écologique ?

Une PAC extrait de l’air ambiant ou extérieur, de la terre ou même d’une nappe phréatique de l’énergie thermique pour la rediffuser dans son circuit et chauffer la maison. La pompe à chaleur est le moyen le plus écologique et le plus économique pour se chauffer en France. 

Pour mesurer l’efficacité d’une PAC, on parle de COP (Coefficient de Performance). Le COP désigne le rapport de l’énergie consommée sur l’énergie produite. Un COP de 3,5 est un minimum pour une pompe à chaleur aérothermique correcte. Cela signifie que pour 1 unité d’énergie électrique consommée, 3,5 unités sont produites. Le COP des radiateurs électriques est de 1, impossible qu’il en soit autrement, un radiateur électrique produit exactement autant qu’il consomme.

Fonctionnement circuit de chauffage d'une pompe à chaleur schéma

L’électricité utilisée par une PAC sert essentiellement à faire fonctionner le compresseur. Pour 1 kW consommé, une pompe à chaleur AMZAIR en restitue entre 4 et 5 dans le logement, sans émissions de CO² ni particules.

Des rendements optimaux qui vous garantissent une facture énergétique faible et un retour sur investissement rapide.

N'attendez plus, faites des économies et un geste pour notre planète. Passez vous aussi à l'action en remplaçant votre chaudière fioul par une pompe à chaleur ! 

>Découvrez nos pompes à chaleur Amzair aérothermiques et géothermique, extérieure ou intérieure avec un COP > 3,5.
Par ailleurs, toujours dans une démarche écologique, AMZAIR combat l'obsolescence programmée en s'engageant sur des GARANTIES TOUT INCLUS JUSQU'À 10 ANS !

Découvrez notre gamme de pompe à chaleur robustes et performantes

Pour plus d'informations contactez-nous au 02 98 38 42 50 ou par mail contact@amzair.eu

Contactez-nous
Amzair